Ahlam Shibli احلام شبلي

back to Top


© Ahlam Shibli



Ramallah Archive

Palestine, 2014
série de 19 photographies, 38,5 x 57,7 cm; 66,7 x 100 cm, tirages chromogéniques



L'œuvre rassemble des images de documents conservés aux archives municipales de Ramallah, de négatifs trouvés aux archives et de la ville contemporaine.

Onze boîtes cartonnées, remplies de négatifs réalisés par le photographe Garo Ku edjian, témoignent de l'histoire de son studio à Ramallah, le Studio Venus. Après la mort du photographe, sa famille en t don à la municipalité. On peut voir, sur ces négatifs, des portraits d'individus seuls ou de familles, souvent réalisés à l'occasion d'événements particuliers : un mariage, une naissance ou un voyage. Les portraits de familles témoignent d'une volonté de présenter la famille dans son ensemble : un membre absent peut être représenté par une photographie, tenue par l'un de ses parents.

Alors que les photographies révèlent les di érentes attaches, a liations et les groupes sociaux auxquels appartiennent les personnes photographiées ainsi que l'évolution de la mode, les documents font plutôt référence aux grandes périodes de l'Histoire de la Palestine : l'administration jordanienne, l'occupation israélienne, et en n la période qui suivit les Accords d'Oslo avec l'instauration de l'Autorité Palestinienne en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza.

Les photographies révèlent les moyens mis en œuvre pour réorganiser vies privées et vie collective. Ce dont elles rendent compte c'est le manque d'espace. Empiler, compresser, combler les vides : telles sont les pratiques qui relient les archives avec le développement urbain.